EN
Singularité suivante

Shaalims, description et légendes

Télécharger le PDF
Univers : Nekaosu
Race : Shaalim

Description
Créature anthropomorphique dont les os saillent de toute part. Leur être résonne sur les plans éthérés de l'air; en laissant le vent les traverser, ils peuvent controller son énergie et s'élever dans les airs.
Une peau gris clair, presque translucide au soleil.
Des pointes osseuses sortent des genoux, des épaules, des côtes, de la mâchoire, et des vertèbres. Cavités osseuses en guise d'oreilles. Lames osseuses sortant des coudes.
Se nourrit exclusivement de viande, complété de fruits célestes en période de jeun ou de grossesse. Les shaalims mangent en général très peu, leur estomac (qu'ils appellent leur "four") est très petit et transforme la moindre parcelle de matière en énergie.
Un système respiratoire très volumineux, les poumons occupent l'intégralité de la cage thoracique. Le four est l'unique organe de leur système digestif.

Croquis en cours

Mensurations moyennes à l'âge adulte
  • Taille : 1m60 - 1m70
  • Poids : 12 kg - 18 kg
  • Lames osseuses : 1m - 1m20 de long ; 0.7 - 1,3 cm de rayon
Légendes de la naissance des shaalims

 

Il y a de cela huit mille ans avant la Guerre Nulle, le peuple shaalim naquit au milieu des cieux par la volonté du Vent. L'air les a façonnés pour lui en deux mesures : artistes et prédateurs.

Les anciens shaalims n'avaient aucune attache ; ils vivaient à travers les cieux en se permettant librement de repeindre les nuages, de dessiner au-dessus des terres des fresques de plusieurs lieues de long. La légende dit que ces peintures célestes ont permis l'éveil des consciences terriennes au Rêve ; les anciens shaalims eux-mêmes créaient ces œuvres pour pouvoir s'endormir plus facilement en leur sein, mais aussi pour être à l'abri des prédateurs.

Cette pratique n'avait cependant pas été acceptée par les soptents qui se posèrent comme des obstacles sur le chemin tranquille des shaalims. Ces derniers ne s'en préoccupèrent guère, ils massacrèrent tous individus ou animaux qui cherchaient à se dresser contre eux, leur sang venant remplir les fresques célestes de nouvelles nuances et d'une odeur particulière.

En peuple fier, les shaalims n'avaient aucune peur, mais aussi aucune considération pour les autres peuples dotés d'intelligence. Durant plus de mille ans, ils ne considérèrent pas les soptents comme des ennemis, mais comme des animaux récalcitrants ; durant ce millénaire, les shaalims étaient seuls maîtres des cieux, et maîtres des Rêves pour ceux qui marchaient encore sur terre.

 

Ceux du dessous étaient bien plus préoccupés par un autre problème : l'Aruji. Celui-ci avait commencé un lent processus de carnage parmi toutes les espèces, mais avait épargné tout ce qui vivait au dessus du sol. Cependant, l'être ne mit pas longtemps à lever les yeux au ciel et à sourire aux shaalims. C'est à partir de cette période, il y a environ sept mille ans, que les nuages de rêves – nom donné aux peintures célestes – commencèrent à disparaître un par un. Ils étaient aspirés dans des vortex arcaniques créés par des oraelders au service de l'Aruji.

Le premier clan shaalim qui s'en aperçut avait en son sein un mâle dont le génie est à l'origine de la survie de son espèce. Il avait pour nom : Ynys Nefol. D'un ordre lancé à travers le monde par le biais des nuages, il commanda le rassemblement de tous les shaalims et les exhorta à ne pas peindre ou dormir avant la fin du regroupement.

La plus grande nuée de shaalims depuis mille ans se tint devant le Crowban : un animal céleste de plus de quatre-vingt-dix lieues de long sur lequel étaient enracinés un amas d'arbres gigantesques. Cette végétation était une protection naturelle contre les parasites qui pourraient s'attaquer au Crowban. En regardant plus attentivement, les arbres étaient un enchevêtrement de lianes, de lierres et de racines. Lorsque quelque chose s'en approchait, ils se dépliaient avec célérité tels des tentacules carnivores qui dévoraient tout sur leur passage.

Les shaalims s'organisèrent et menèrent un rude combat pendant plusieurs jours, laissant derrière eux des centaines des leurs. Cependant, ce sacrifice leur permit de prendre possession de ce qui allait être leur première cité : Gyntaf. Le héros shaalim, nommé Ynys Nefol, laissa son appellation aux générations suivantes pour désigner le pays des cieux qui leur appartenaient.

Gyntaf servit de refuge naturel aux shaalims jusqu'à la mort du Crowban, c'est à la suite de cela qu'il fut modifié. Les arbres tentaculaires furent repoussés aux extrémités, faisant office de muraille et l'intérieur de l'île fut aménagé selon leur goût. En réalité, ils ne firent qu'y implanter de nouvelles variétés d'arbres et les disposèrent de manière harmonieuse en fonction des couleurs, des tailles et des formes.

Le Creuset des Singularités est encore jeune, et aucune Singularité correspondant à vos critères n'a été trouvée.

Artistes, romanciers, philosophes et photographes, n'hésitez pas, rejoignez-nous et partagez vos univers ainsi votre vision de l'Univers avec nous !

ou

Les 99 premiers auteurs à publier ici se verront attribuer le titre "Ancien" qui leur conférera une meilleure visibilité, ainsi que certains avantages à mesure que la plateforme évolue.

<
1
{{crucible.current_page - 1}}
{{crucible.current_page}}
{{crucible.current_page +1}}
{{crucible.current_page + 2}}
{{crucible.current_page + 3}}
{{crucible.last_page + 1}}
>

Vous devez être connecté pour commenter cette Singularité.


{{comment.username || 'Anonymous'}}

{{comment.content}}
{{comment.date}}

Autres singularités

Shaalims, description et légendes
Univers : Nekaosu Race : Shaalim Description Créature anthropomorphique dont les os saillent de toute part. Leur être résonne sur les plans éthérés de l'air; en laissant le vent les traverser…

  Consulter

x2 x1
Champ marécageux
Champs et routes inondés par la Saône à Apremont…

  Consulter

x1 x1
Peur, vanité et mégalomanie de l'humanité
Nous avons atteint un point où l'humanité est tellement imbue d'elle-même qu'elle en a oublié son origine et ce dont elle dépend. Oublié que la mort fait partie intégrante du cycle de la…

  Consulter

x1
Prose du Aï
Parcelle de l’Univers, Magnificente Nature ; J’ai trouvé sur cette Terre Celle qui me rendra mûr. Émergeant de sa quiétude,Elle s'élève de mon cœur :L'innocente certitudeQue nos âmes sont…

  Consulter

x1
La Dernière Vie d’un Sans-Visage
Genre : Nouvelle Fantastique Thème : Les Sans-Visages Sous thème : La Cour des Miracles Époque : XVIIe siècle   « Seriez-vous égarés, messieurs ? Seule la lèpre vous attend au bout de cette…

  Consulter

x23

Auteur{{sin.authors.length > 1 ? 's' : ''}}

{{author.username || "Inconnu au bataillon"}}

Publié le {{sin.created_at}}

Dernière version

Signaler

Cette Singularité a été signalée. Nous avons reçu votre explication et allons l'examiner dans les plus brefs délais.

Votre commentaire a bien été envoyé.

Bienvenue dans le Creuset des Singularités!

Trouvez et publiez en ligne du contenu de première classe et d'origine:

  • Des textes et des fichiers de qualité (images, sons, pdf)
  • Concepts philosophiques ou positivistes
  • Des idées neuves: ici on ne s'inspire pas d'univers connus ou d'ouvrages existants
  • Du contenu unique: tout ce qui a été posté dans le Creuset ne se trouve nulle part ailleurs sur Internet (sauf partage ou copie, mais l'original est ici)

Tout le contenu du Creuset est vérifié avant affichage. Si néanmoins une erreur s'était glissée entre les mailles du filet, nous vous faisons confiance pour la signaler; des mesures seront prises immédiatement.

Des questions ? Nous sommes là pour y répondre.

Cette adresse email ne semble pas être valide.

Vous devez entrer une adresse email.

Envoyer un message personnel

À: {{mail.username}}

Votre sujet ne doit pas excéder 50 caractères

Votre message a bien été envoyé.

Nous avons bien reçu votre message. Nous vous répondrons aussi vite que possible. Merci de votre patience.

Connexion au compte

Cette adresse email ne semble pas être valide.

Vous devez entrer une adresse email.

Rappel: votre mot de passe doit comporter entre 7 et 15 caractères.

Si vous laissez le champ mot de passe vide, un email vous sera envoyé afin de vous connecter.

Rejoignez notre communauté unique

Cette adresse email ne semble pas être valide.

Vous devez entrer une adresse email.

Votre mot de passe doit comporter entre 7 et 15 caractères.

Les deux mots de passe que vous avez entrés ne correspondent pas.

Vous devez accepter les Conditions d'Utilisation pour continuer.